Colocation : qui doit souscrire l’assurance habitation ?

Pour les couples ou les étudiants, la colocation est une façon très prisée pour économiser de l’argent sur le loyer. Dans le cadre de l’assurance pour la colocation, voici quelques renseignements qui pourraient vous intéresser.

Ce que dit la loi sur la colocation

Plusieurs dégâts occasionnés au logement loué peuvent être couverts par l’assurance habitation pour colocataire. Ces incidents sont parfois causés par un incendie, une explosion, un dégât d’eaux, etc. En cas de sinistre, chaque colocataire est civilement responsable. Cela nécessiterait ainsi une assurance pour prévenir cette situation. Certes, l’assurance n’est pas individuellement imposée par la loi pour tous les colocataires, mais l’un d’eux doit au moins être assuré. Par ailleurs, sachez que la garantie des risques locatifs est généralement exigée par les propriétaires. Chaque année, le propriétaire demande une pièce justifiant la souscription de l’un des colocataires. Dans le cas où il n’y a pas renouvellement de souscription d’assurance, le contrat de bail peut être résilié. Cependant, le bailleur n’a pas le droit de demander une attestation d’assurance à chaque colocataire.

Quelques informations importantes à savoir

Lors de la signature du contrat de bail, le propriétaire demandera une attestation d’assurance habitation. Il y a deux options possibles : la souscription individuelle à une assurance multirisque ou un seul contrat d’assurance habitation pour l’immeuble loué. Pour la première option, toutes les personnes qui sont en colocation souscrivent un contrat d’assurance dans un même logement. Ainsi, chacun des colocataires dispose d’un contrat qui lui couvre personnellement de tous les risques en cas de sinistre. La souscription individuelle peut être réalisée pour une location avec un contrat de bail par colocataire. Par ailleurs, en ce qui concerne le contrat d’assurance pour l’immeuble loué, il ne peut être conclu que par l’un des colocataires. Celui-ci fera l’engagement de déclarer les cosignataires du contrat de bail. Cette déclaration chez l’assureur sert à ce que tous les colocataires soient entièrement pris en charge. On souscrit à cette deuxième option de contrat d’assurance s’il n’y a qu’un seul contrat de bail pour le logement en colocation.

Assurance colocation : les différentes sortes de garanties

En matière de colocation, il est fortement recommandé de protéger les biens de tous les colocataires. La souscription à une assurance de dommages aux biens doit être prise en considération. Pour procéder à ce genre de garantie, chaque colocataire évalue la valeur de ses biens. Dans le cas où une importante différence a été remarquée sur l’évaluation des biens, il vaut mieux choisir la souscription individuelle. En outre, d’autres assurances optionnelles peuvent également être intéressantes, telles que la garantie vol ou cambriolage, la garantie protection juridique, etc.

Le prix d’une assurance habitation varie-t-il suivant les zones géographiques ?
Cambriolage : dans quel cas mon assureur peut-il refuser de me couvrir ?