Les assurances auto coûtent-elles plus cher pour les seniors ?

Les conducteurs seniors font souvent face à une difficulté plus élevée concernant la recherche d’une assurance auto, par ailleurs, les compagnies d’assurance voient la prise d’âge comme un phénomène impliquant divers changements et favorisent cet argument pour justifier la majoration de la prime d’assurance. Des solutions d’assurance permettent toutefois aux seniors de bénéficier d’une couverture d’assurance à des tarifs abordables.

Risques d’accident accrus pour un senior ?

Le cadre de vie d’un senior implique le rajout de plusieurs avantages mais s’accompagne évidemment des inconvénients relatifs, passer l’âge de 60 ans expose alors ces personnes à une recherche d’assurance automobile sans inflation plus complexe pour cause de risques au volant amplifiés. Il faut remarquer que le senior représente, statistiquement, un assuré à risques similaire à un jeune conducteur débutant, en effet, un individu âgé sera enclin à respecter le Code de la route par rapport à un initié du volant mais possèdera des capacités physiques significativement réduites. Le résultat de cet unique paramètre amène fréquemment les compagnies d’assurance à augmenter le montant de la prime voire résilier le contrat pour les assurés au-delà de 70 ans.

Quelles garanties maintenir ?

Le contrat d’assurance correspond à un document obligatoire afin de continuer de circuler en véhicule motorisé en toute légalité, celui-ci doit néanmoins être révisé par rapport à ces garanties pour convenir aux attentes du souscrivant. Par exemple, un retraité ne verra aucun intérêt à maintenir une garantie domicile-travail au sein de sa mutuelle senior et sera plutôt redirigé vers une souscription de garantie dépannage.

L’étude du nouveau contrat réalisé sous forme d’une assurance au kilomètre peut potentiellement correspondre à une solution optimale pour un senior utilisant son véhicule pour des déplacements ponctuels. Dans ce cas, le calcul de la cotisation est effectué selon le kilométrage à l’année mais en contrepartie, le conducteur sera limité à rouler sur 9000 km sous réserve de réajustement de la cotisation.

Deux facteurs déterminants

Le senior est tenu de faire ses preuves afin de prévenir la confirmation des assomptions des établissements d’assurance. En obtenant un certificat d’aptitude à la conduite après une visite chez le médecin, le retraité pourra présenter cette pièce à l’assureur afin de signer un contrat d’assurance pour un prix raisonnable. Ce contrôle doit, en échange, être repassé tous les 5 ans pour les seniors âgés de 60 à 74 ans et 2 fois par an à partir de 75 ans.

Le véhicule conduit influence également le coût de l’assurance et le senior peut souscrire une assurance au tiers pour une voiture de faible valeur. Cette formule caractérise l’option la moins onéreuse mais fournit cependant le minimum légal pour une conduite officielle d’un véhicule sur la route.

J’utilise ma voiture uniquement le week-end : puis-je me créer une assurance auto à la carte ?
Je possède une voiture de luxe que j’utilise rarement : quel type d’assurance auto me faut-il ?